26/03/2006

Au point du jour

Les yeux me brûlent d'insomnie,
le jour paraît à la fenêtre;
Mes pensées en déroute
battent encore la chamade
des hantises nocturnes...

- ô mon âme, dépose
angoisses et tourments;
Réjouis-toi, entends tinter,
de-ci de-là les cloches matinales....

 

Eduard Mörike (1804-1875)

 

 

03:33 Écrit par Martine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Pensées en déroute vont souvent de pair avec l'insomnie. J'en connais quelques unes en ce moment. Bonne semaine. Bises

Écrit par : jicé | 26/03/2006

Les commentaires sont fermés.